Shalom Festival

Cet événement coloré et multiculturel se passe chaque année à Bruxelles et à Anvers. Il s’agit d’une collaboration entre les chrétiens évangéliques et la communauté juive de Bruxelles et d’Anvers. En conservant chacun sa propre identité, ils se rejoignent avec un message de paix au public, dans la rue et vers les médias.

 
 

-Quelques déclarations au festival-

‘Et alors que pendant plus de deux millénaire, les juifs de génération en génération, ont répété le verset biblique : « Si je t’oublie Jérusalem, que ma main droite oublie de me servir », aujourd’hui, ce sont d’autres versets qui nous viennent aux lèvres : « Qu’ils soient heureux ceux qui t’aiment. Que la paix règne dans tes murs, la sécurité dans tes palais. Pour mes frères et mes amis, je t’offre tous mes vœux de bonheur ».’

Albert Guigui, le grand Rabbin de Bruxelles

 

La Terre promise est à l’avant-garde en matière d’environnement et de plus en plus de pays, d’entreprises et de particuliers dans le monde entier la suivent. Tout le monde est au courant de la technologie israélienne en matière de gouttes. Ce qui est moins connu, c’est l’histoire derrière les innovations agricoles. Celles-ci ont commencé comme une réponse à un besoin, lorsque personne ne voulait vendre de semences aux Juifs avant la création de l’État d’Israël. Les Israéliens se sont mis au travail, sans marche pour le climat, mais avec espoir ! Pas de panique, pas de tricherie, ne pas blâmer les autres. C’est ainsi qu’est née la relance de la nature et la plantation d’arbres en Israël. Ce qui n’est pas une mince affaire quand on sait que 60% du territoire est désertique. Israël connaissait l’éco-réalisme avant même que le terme ne soit inventé. Le message le plus important est l’espoir. Les gens sont capables d’accomplissements exceptionnels dans la résolution de problèmes. Israël est vraiment une lumière pour les nations.

MICHAEL FREILICH, MEMBRE DU PARLEMENT (N-VA),
ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF DE ‘JOODS ACTUEEL’.

 

Shalom ne peut être aveugle à la vérité et à la justice. En tant que descendants de générations qui ont fait du mal au peuple juif avec une douleur terrible et persécution, nous nous excusons et plus que jamais nous voulons répondre à l’appel du Tanakh, de prier pour votre paix et la paix de Jérusalem.

LEO MAECKELBERGHE, PASTEUR DE L’ÉGLISE ÉVANGÉLIQUE PHILADELPHIA À ANVERS HOBOKEN.

Pendant la terreur des attaques à la roquette à Yated, une petite ville près de la frontière de la bande de Gaza, j’ai décidé de dépasser la peur, de créer quelque chose à partir de la destruction. J’ai survécu deux fois aux attaques. J’ai remodelé les instruments de la mort en objets, pleins de beauté et de paix. Mon message aux opposants est que la communication est préférable à la guerre. Mon inspiration est la déclaration biblique du prophète Isaïe 2:16b. « Ils feront de leurs épées des socs de charrue et de leurs lances des serpes” (NIV).

YARON BOB, ENSEIGNANT ISRAÉLIEN ET ARTISTE FORGERON DE ‘ROCKETS TO ROSES’.

 

“La société multiculturelle en Israël est une réalité. 20% de la population israélienne est composée d’arabes”.

Charlotte Gutman, Présidente du réseau d’enseignement ‘ORT WORLD’ en BELGIQUE
 
Poster final 1